Être Belle!, Tous les articles
Ecrire un commentaire

Pédicure et manucure chez soi!

big_artfichier_663129_1702950_201301242416358

Les rendez-vous chez la manucure finissent par coûter cher? Et si on apprenait à se faire de beaux ongles à la maison? Voici les bons gestes à poser pour une manucure maison efficace et complète.

 

Première étape: on nettoie

On enlève soigneusement l’ancien vernis avec un dissolvant doux (sans acétone), puis on nettoie nos ongles avec une brosse conçue à cet effet.

Deuxième étape: on lime

On lime nos ongles avec une lime douce tout en respectant leur forme naturelle. À noter: il vaut mieux les limer que les couper, car le coupe-ongles peut abîmer les ongles et les dédoubler. On évite aussi le mouvement de va-et-vient avec la lime qui pourrait sensibiliser l’ongle.

Troisième étape: on fait tremper

On assouplit les cuticules en les massant avec de l’huile d’amande douce, un enlève-cuticules ou un émollient que l’on applique à la base de l’ongle pour bien faire pénétrer le produit. On trempe ensuite nos ongles dans de l’eau tiède pendant quelques minutes. Pas d’huile d’amande douce sous la main? Quelques gouttes de savon à vaisselle dans l’eau tiède seront tout aussi efficaces. Un truc: on ajoute une capsule de Polident (vendu en pharmacie comme nettoyant d’appareil dentaire)  dans l’eau pour avoir des ongles d’une blancheur immaculée.

Quatrième étape: on repousse

On repousse ensuite délicatement les cuticules avec un bâtonnet de buis, et on nettoie avec un mouchoir.

Cinquième étape: on polit

On utilise un polissoir pour lisser nos ongles et les rendre brillants. Cette étape facilitera aussi l’application du vernis, si on choisit d’en appliquer.

Sixième étape: on vernit

On applique une base (hydratante, durcissante ou classique) afin d’empêcher l’ongle de jaunir et pour aider le vernis à tenir plus longtemps. On applique le vernis en cinq coups de pinceaux, et le tour est joué! Un truc: on laisse un petit espace entre la bordure de l’ongle et la peau. En plus d’allonger l’ongle, ça lui donne une jolie forme.

Septième étape: on peaufine

On corrige les bavures autour de l’ongle avec un stylo correcteur ou un bâtonnet de buis imbibé de dissolvant doux. On termine avec une couche de vernis transparent (laque de finition) qui donnera une touche d’éclat à l’ongle et garantira une meilleure tenue du vernis de couleur. On hydrate ensuite nos mains pour les assouplir.

Une pédicure maison en 45 minutes

Depuis des mois, nos pieds sont comprimés et négligés. Avant d’enfiler nos sandales, on prend 45 minutes pour les traiter aux petits oignons avec une pédicure maison!

À quelle fréquence? 

Pour que nos pieds restent beaux et en santé, on renouvelle notre pédicure maison chaque mois. Entre deux soins complets, on peut l’entretenir en ponçant nos pieds sous la douche deux à trois fois par semaine. En plus de nous faire de jolis petons, la pédicure diminue les risques d’infections et de mauvaises odeurs, et élimine la peau sèche qui durcit et craquelle.

Les étapes

1. Le trempage

Le but: Nettoyer nos pieds, dissiper la sensation de fatigue et d’échauffement, et ramollir notre peau, nos cuticules et nos ongles pour en faciliter le ponçage, le repoussage et la taille. 

Les bons gestes: Avant de procéder au bain de pieds, on élimine toute trace de vernis sur la surface de l’ongle avec un dissolvant. On remplit ensuite une bassine d’eau tiède (environ 35°C) à laquelle on peut ajouter du sel de mer, des galets effervescents, des cristaux aromatiques, de l’huile essentielle ou, si on n’a rien d’autre sous la main, un shampooing doux. On laisse tremper nos pieds de cinq à dix minutes, pas plus, sans quoi la peau s’asséchera, les cuticules se gonfleront et les ongles deviendront poreux.

2. Le ponçage 

Le but: Éliminer les callosités sur la plante des pieds et sur le côté externe des talons et des gros orteils. 

Les bons gestes: À l’aide d’une pierre ponce ou d’une lime, on élimine les aspérités sur la surface du pied encore humide, en insistant sur les bords et les zones calleuses. On effectue de longs mouvements à sens unique, de façon soutenue et en douceur pour éviter d’irriter notre peau. L’usage d’instruments coupants (lames, rasoirs et bistouris) est à proscrire, car on risque de se blesser sérieusement. Si on est aux prises avec un problème de cors ou de corne épaisse et dense, mieux vaut faire appel à des pro.

3. Le gommage

Le but: Éliminer les cellules mortes, stimuler la circulation sanguine et adoucir la peau des pieds. 

Les bons gestes: Sur une peau humide, on applique une crème ou un gel exfoliant par des mouvements circulaires, en insistant sur les surfaces nouvellement poncées pour les affiner davantage. On rince à l’eau claire, puis on assèche nos pieds en prenant bien soin d’essuyer entre nos orteils, car cet espace est propice au développement d’infections fongiques ou de mycoses (champignons).

4. Le nettoyage et le traitement des cuticules

Le but: Retirer les saletés qui s’accumulent sous les ongles et à l’intérieur des sillons, et repousser les cuticules. 

Les bons gestes: À l’aide d’un cure-ongle, on nettoie les bords latéraux (sillons) et le dessous des ongles. Denise Morin conseille de procéder en douceur, sans trop creuser, pour éviter de décoller l’ongle et d’ainsi créer une porte d’entrée aux bactéries. On applique ensuite à la base de l’ongle une crème ou une huile émolliente conçue pour ramollir les cuticules, on laisse agir quelques minutes, puis on repousse délicatement les petites peaux avec un bâton de buis ou un repoussoir en métal. Important: il ne faut jamais couper les cuticules, au risque de se blesser. 

5. La coupe

Le but: Tailler et limer les ongles afin d’éviter les accrochages et les ongles incarnés. 

Les bons gestes: La meilleure façon de prévenir les ongles incarnés est de les couper au carré à l’aide d’une pince à ongles ou d’un coupe-ongles, en évitant de les tailler plus courts que la longueur des orteils, et d’arrondir légèrement les bords avec une lime en métal, en verre ou en diamant (on évite celles en émeri, qui sont plus propices à la prolifération de bactéries). On lime ensuite l’ongle pour bien l’égaliser, puis on lustre sa surface avec un polissoir afin d’éliminer les stries et autres aspérités. 

6. L’application du vernis 

Le but: Habiller les orteils d’une jolie teinte estivale! 

Les bons gestes: On élimine toute trace de corps gras avec un dissolvant, puis on sépare nos orteils à l’aide d’un séparateur ou d’un mouchoir enroulé. Pour empêcher l’ongle de jaunir et prolonger la tenue du vernis, on pose d’abord une couche incolore. On applique ensuite deux couches de vernis et une couche de finition pour sceller la couleur. Si désiré, on peut accélérer le séchage à l’aide d’un produit spécialement conçu à cet effet. Finalement, on élimine les bavures avec un correcteur ou un coton-tige imbibé de dissolvant. Une fois par mois, on laisse nos ongles «respirer» pendant quelques jours pour les empêcher de s’assécher et de fendiller. 
7. L’hydratation et le massage 

Le but: Nourrir la peau afin de la rendre souple et douce au toucher, et stimuler les zones réflexes pour délier les tensions de la journée. 

Les bons gestes: On choisit une crème pour les pieds ou un hydratant corporel suffisamment gras, et on masse chaque pied en effectuant de légères pressions et de petites rotations avec les pouces. On débute par la plante, sans oublier les bords du pieds et le talon, puis on remonte vers les orteils, le dessus du pied et la cheville. À moins de souffrir de pied d’athlète et d’utiliser un traitement topique, on ne met jamais de crème entre nos orteils (des champignons pourraient s’y développer). Pour soulager nos talons craquelés, on les enduit généreusement d’un baume réparateur avant d’aller au lit, puis on enfile des bas de coton. Petons doux et lisses garantis!

Pour éviter les infections fongiques 

1. On désinfecte nos outils à l’alcool après chaque utilisation.

2. On évite de partager nos limes, pierres ponces et autres outils poreux.
3. On prend l’habitude de porter des sandales dans les piscines et endroits publics.

Sachez chasser les odeurs 

Problème de pieds malodorants? Le port de chaussures trop étanches ou de chaussettes en matière synthétique en est probablement la cause, à moins que cela ne soit dû à une infection fongique (dans ce cas ou dans le doute, on consulte un médecin). 

Solutions: On se procure des chaussures et chaussettes adaptées. Pour freiner la transpiration et les mauvaises odeurs, on utilise une crème à base de sels d’aluminium et d’agents antibactériens. Un truc efficace pour réguler la transpiration excessive: faire tremper nos pieds pendant cinq minutes dans une bassine d’eau tiède additionnée de 2 c. à tab (30 ml) de gros sel. 

S.O.S. pieds surmenés

Pour apaiser nos pieds après une longue journée et stimuler la circulation sanguine, on prépare une bassine d’eau tiède et une autre d’eau froide, et on y plonge nos pieds alternativement pendant six à huit minutes. On peut aussi opter pour une crème ou un gel à base d’ingrédients délassants et vivifiants comme la menthe, la lavande et le romarin.

Facebook Comments

Ton avis et tes questions m’intéressent, n'hésite pas...