Être Belle!, Tous les articles
Ecrire un commentaire

Maigrir, maigrir, maigrir…

C’est sûrement l’une des questions les plus posées au posées au monde:

Comment maigrir? Comment faire pour perdre du poids?

Personnellement, j’ai perdu 20 kilos en un peu plus d’un an. Pas de recette miracle, désolée, plutôt beaucoup de bon sens acquis au cours de mes 5 dernières années à étudier la question.

Au départ, j’ai toujours été une petite fille potelée, ensuite une ado ronde qui rentre au lycée avec un changement soudain de son corps, passer du 34 au 40 en un an m’a paru inadmissible, sans compter les remarques blessantes de l’entourage, bonjour l’angoisse.

Résultat, je me réfugiais encore plus dans la nourriture, 65 kilos pour 1m58 à 18 ans, dans une période un peu difficile sur le plan personnel, j’entamais des diètes loufoques, restrictives ou pas, équilibrées ou pas. Je perdais du poids, j’en reprenais, yoyo continu jusqu’à mes 22 ans, 90 KG.

Aujourd’hui j’ai bientôt 26 ans 1m70 pour 68 KG et j’en suis ravie. Cette démarche n’a pas été simple car il a été question de comprendre le fonctionnement de mon organisme face à la nourriture et ma vie active. Notre corps est notre véhicule, il faut le respecter.

Ma méthode?

Première chose, comprendre ses troubles alimentaires:

-Tenir un carnet alimentaire pendant quelques temps, y noter tout ce qu’on ingère, dans quel contexte, quel état d’esprit etc. Car il n’y a pas de mystère, on grossit jamais pour rien.

Certains pensent que c’est de famille des fois!!! C’est de famille…l’alimentation? En mangeant équilibré, à moins de trouble médical rare, on n’est pas en surpoids.

Quelques temps après, on réfléchit aux soucis menant à cet excès de poids, on entame une thérapie comportementale s’il le fautToujours régler d’abord son rapport avec la nourriture avant l’alimentation en elle même. La nourriture représente beaucoup, sur le plan émotionnel. De plus, notre quotidien nous conditionne à ne plus écouter notre corps.

Résultat, on ne sait plus quand on a faim, soif, est rassasié etc. On mange par réflexe, frustration, tentation, dans un rapport angoissé ou au contraire trop irréfléchi. On mange souvent trop de tout, et pourtant, on en est pas à des extrêmes comme aux U.S.A où tout est à volonté, surdosé etc.

J’ai commencé par manger que la nourriture de ma mère en supprimant les charcuteries, sucreries et viennoiseries, ce qui était atroce vu que j’avais une addiction. Puis je me suis réhabituée à n’avoir que de l’eau pour boisson. C’est une étape essentielle car c’est vital pour le bon déroulement du processus de perte de poids à long terme. On s’y habitue au bout de deux semaines.

Alors oui, au début, parfois, j’avais envie de manger, et pas forcément faim. La faim, c’est cette sensation de mal de ventre qu’on a à 14h si on a pas mangé depuis 6h le matin. Ressentez vous vraiment souvent cette sensation quand vous grignotez?

Ces envies de manger, je les ai comblées à grand renfort de tisanes, de séances sportives, et autres exutoires. J’avais aussi parfois faim, mais mon estomac dilaté par des années de sur-bouffe devait en passer par la pour retrouver une taille normale.

Ne rêvez pas, perdre du poids sur le long terme exige forcément des changements, et des changements, au début, ce n’est pas facile.

Maintenant que j’ai bien raconté ma vie, le vif du sujet. Comment j’en suis venue à me débarrasser de ce surpoids, progressivement, et à rester ainsi.

  1. Calculer son IMC (Indice de masse corporel) (ici). Important pour connaître son poids idéal et éviter de sur-maigrir à en devenir moche et fragile.
  2. Ne pas chercher à perdre plus d’1 kilo par semaine au départ, même moins par la suite.
  3. Ne pas se peser tous les jours mais avoir un vêtement test. La balance ne se sort qu’une fois par semaine.
  4. Voir en termes de continuité à vie et non pour une soirée (une fois un objectif atteint le cerveau relâche la pression alors…)
  5. Savoir qu’il y a des moments de stagnation, voir même de légères reprises, ne pas craquer (c’est normal rien n’est jamais tout droit dans la vie).
  6. Savoir que perdre du poids, même 3 kilos, est une surveillance à vie. Le corps garde en mémoire le surpoids et cherchera toujours à le récupérer. Ne pas s’imaginer reprendre un jour l’alimentation d’avant.
  7. Ne pas se priver mais réapprendre à manger différemment, progressivement. Réapprendre une autre cuisine, d’autres plaisirs.
  8. Masser son corps soi même. Se le réapproprier, le caresser, avec des gommages, laits parfumés, des moments de plaisir où on aime son corps.
  9. Faire de l’eau son alliée quotidienne, la boire surtout en dehors des repas et laisser une marge de 30 min maxi avant ou après.
  10. Bouger
  11. Manger froid. Si on hésite entre salade de haricot vert ou poêlée, préférer la salade tomates oignons concombre carotte. Porter les aliments à température corporelle avant de les digérer fait brûler des calories à notre organisme.
  12. Modérer le sel et le sucre. Le mieux est de se déshabituer des goûts gras et sucré, c’est sur du long terme que l’équilibre alimentaire s’apprend.
  13. Eviter les jus de fruits mais manger les fruits entiers.
  14. Bannir l’alcool dans les 3 premiers mois.
  15. Ne plus manger après 20h. Dans la journée laisser un minimum de 4 H entre deux repas.

Il existe plein d’astuces que vous découvrirez par vous même au fil du temps, il faut être patient, se motiver de façon positive, ne pas être trop exigeant(e) envers soi même.

Puis arrive le jour où on se dit BRAVO!!! On a maigri, mais nous voici avec un corps tout flasque à raffermir d’urgence, comment on fait?

Pour ma part j’ai pratiqué la natation qui m’a aidé en deux semaines comme par magie; mais il y en a beaucoup des techniques.

Tout raffermissement corporel part d’un ventre ferme avec ou sans abdominaux, un ventre non gras, non mou et vide (métabolisme normal pour l’évacuation des déchets). Un ventre plat et gainé, cela ne veut pas dire un tour de taille à 60cm. Mais ça veut dire moins de ballonnements, une peau tonique et un aspect ferme.

Avez vous le ventre qui gonfle dans la journée?

Vous savez, cette sensation d’un ventre plus plat le matin que le soir.

La réponse adaptée: Cure de probiotiques et/ou de fibres! Pour rééquilibrer la flore et donc le transit, éliminant par la même les troubles: transit ralenti, accéléré, ballonnements. On gagne même une peau plus saine et plus de tonus! On essaie de manger lentement, des légumes cuits plutôt que crus, évitant ceux qui fermentent type choux.

Pour activer l’efficacité, bougez vous. « Oui mais je marche beaucoup ». BLAGUE, marchez beaucoup fait en sorte d’avoir un poids stable. Pour mincir, il vous faut 3 fois 45 minutes d’activité qui fait transpirer par semaine (aqua-gym, natation, aerobic, courir).

Pas le temps, pas la condition physique? Renforcement musculaire au quotidien!

Dans la matinée ET l’après midi (pas juste après le repas par contre), prenez 10 minutes pour contracter et décontracter les abdos, en vous concentrant sur la sensation, surtout pour les abdos du bas, pas évident à ressentir au départ. Il n’y a pas de mystère, seul la régularité paye.

N’hésitez pas à poster vos expériences et questions en commentaire. Pour ceux ou celles qui voudraient des conseils personnalisés et des astuces (c’est gratuit), inscrivez vous à la newsletter puis contactez moi pour un suivi, ça me fera plaisir de vous aider.

Ayna B.

 

Facebook Comments

Ton avis et tes questions m’intéressent, n'hésite pas...